Sapa : Les conditions de vie des minorités ethniques du VietnamLes terres appartenant à la famille H'Mong, dans le village de Sin Chai, où nous avons passé la nuit. Les terres s'appauvrissant d'année en année, elles ne permettent plus à la famille d'en vivre. Ceux-ci doivent donc se trouver un 2e revenu afin de s'assurer de survivre.C'est bien connu. Si on veut aller en apprendre sur les peuples de minorités ethniques du Vietnam, c'est dans le nord du pays, dans la région de Sapa, qu'il faut aller. Nous nous sommes donc bouqués une journée de 12 kilomètres de randonnée pédestre, traversant cinq villages des peuples H'Mong, Dzay et Red Dzao. Le tour incluait aussi une nuit dans un gite tenu par une famille de fermiers H'Mong et une guide, de même nationalité.
Les seuls mots que j'ai pour décrire leurs conditions de vie sont rude et triste…
Les peuples, dû à la proximité de leurs villages, vivent sensiblement de la même façon. Leur principal mode de vie relève de l'agriculture. Seulement, avec la pollution et l'épuisement des terres, les sols se font de moins en moins fertiles. Souvent, les terres appartenant à une famille ne suffisent plus à les nourrir pour l'année, ce qui force les mères et les enfants à travailler. Quels emplois peuvent-ils bien occuper alors que la plupart des gens de plus de 20 ans sont analphabètes? Le tourisme… Confectionner divers souvenirs artisanaux et aller dans la grande ville touristique de Sapa tenter de vendre le tout. Devenant Sapa : Les conditions de vie des minorités ethniques du VietnamSapa : Les conditions de vie des minorités ethniques du Vietnamplus populaires que les autres occupants de la ville, le gouvernement local a établi une loi proférant que les peuples de minorités ethniques ne pouvaient pas posséder un commerce à Sapa. Résultat: les Vietnamiens s'enrichissent en vendant dans leurs boutiques les confections des peuples de minorités ethniques et ceux-ci sont reclus dans les rues de la ville.
Nous là-dedans? Nous allons à Sapa, achetons dans les boutiques vietnamiennes des beaux souvenirs culturels et courrons comme des déchainés après les peuples de minorités ethniques afin de les prendre en photo, comme s'ils étaient des animaux au zoo.
Tableau bien sombre me diriez-vous, mais c'est tout de même le cas… Toutefois, il y a tout de même une évolution au niveau de leurs conditions de vie et certains points positifs sont à nommer. Le plus important selon moi est que la plupart des gens de minorités ethniques, devant vendre des souvenirs depuis leur enfance, sont tous bilingues. Un bel atout dont les Vietnamiens se sont rendus compte, car ils engagent maintenant ces gens pour être guides de randonnée à travers les villages ethniques et pour l'ascension du mont Fansipan. De belles opportunités de travail en développement Sapa : Les conditions de vie des minorités ethniques du VietnamSapa : Les conditions de vie des minorités ethniques du VietnamLes enfants, de ce que j'ai pu voir, ont des rôles d'adulte avant d'en avoir l'âge. Ils travaillent, s'occupent des bébés et les trainent partout alors qu'ils ne sont guères plus grands…pour eux.
Aussi, l'éducation (primaire et secondaire) est maintenant gratuite et obligatoire, ce qui aidera à faire baisser le taux d'analphabètes dans la région. Notons aussi qu'il y a une évolution au niveau des mœurs. Alors qu'autrefois les mariages étaient arrangés et ce, dès l'âge de 13 ans, les jeunes filles ont maintenant le droit d'affirmer leur opinion sur leur futur conjoint et peuvent attendre quelques années de plus avant leur mariage.
La meilleure façon, selon moi, d'aider en tant que touristes la situation, est d'aller en apprendre sur les minorités ethniques en allant directement dans leurs villages. Y dormir, y prendre un guide local pour des randonnées, y acheter ses souvenirs et y manger. De cette façon, le peuple pourra légalement vendre leur artisanat sans devoir squatter la rue avec leurs enfants, le soir, parmi des milliers de gens. Agissons en tant que touristes responsables 😉

Sapa Travel Blog from travelblog.org

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here